Améliorer l’expérience des personnes presbytes : comment les verres progressifs influencent les interfaces utilisateurs ?

Dans le monde numérique moderne, la gestion efficace de notre vision est devenue une nécessité incontournable. Avec la prévalence croissante de l’utilisation des écrans d’ordinateurs et de smartphones, les défis visuels tels que la presbytie nécessitent des solutions optiques sophistiquées. Les verres progressifs, conçus pour offrir une vision nette à toutes les distances, jouent un rôle crucial dans la vie quotidienne des presbytes sur les écrans. Cependant, pour optimiser pleinement leur utilisation et garantir une expérience utilisateur fluide, il est essentiel de comprendre la géométrie de ces verres, leur impact sur la lecture et la posture, ainsi que les ajustements nécessaires pour une vision confortable et ergonomique lors de l’utilisation prolongée d’appareils numériques. Explorons donc comment les verres progressifs peuvent être une solution efficace pour répondre aux besoins visuels spécifiques des utilisateurs modernes tout en améliorant leur expérience numérique.

 

 

Design by Freepik 

Comprendre la presbytie

La presbytie est un trouble de la vision dû au vieillissement naturel du cristallin de l’œil. Il entraîne alors une perte progressive de la capacité d’accommodation pour la vision de près (ou diminution de la faculté à faire la “mise au point” sur des objets proches).

Cette amétropie touche généralement les individus de plus de 45 ans. Dans un monde où l’utilisation d’écrans numériques est omniprésente, cela pose un défi supplémentaire. En effet, les presbytes ont besoin d’une vision nette à toutes les distances pour interagir efficacement avec les écrans d’ordinateur et de smartphone…, ce qui souligne l’importance d’une compensation optique adaptée pour répondre à leurs besoins visuels spécifiques.

Source de l’image : Essilor

 

Géométrie des verres progressifs et impacts

Les verres progressifs, fruit d’une ingénierie optique complexe, intègrent plusieurs zones de vision pour la distance, l’intermédiaire et la lecture. Contrairement aux verres bifocaux ou trifocaux avec des zones délimitées, les verres progressifs offrent une transition continue entre ces zones. Cette conception sophistiquée vise à reproduire au mieux la vision naturelle en éliminant les ruptures visuelles brusques.

Toutefois, cette transition graduelle entre les zones optiques peut engendrer des effets indésirables, tels que des distorsions visuelles périphériques et des phénomènes de tangage. Ces phénomènes sont particulièrement perceptibles lors de la transition entre les zones de vision, ce qui peut altérer l’expérience visuelle, notamment sur la vision de près ou intermédiaire. Il est important de noter que plus la variation de puissance entre la vision de loin (en haut) et la vision de près (ou addition, en bas du verre) est importante, plus ces distorsions peuvent être perceptibles et gêner la vision, en particulier lors de l’utilisation d’appareils numériques.

Par conséquent, la compréhension de la géométrie des verres progressifs est cruciale pour les utilisateurs, car elle permet de mieux anticiper et appréhender ces variations visuelles. Une adaptation adéquate est nécessaire pour exploiter pleinement les avantages de ces verres tout en minimisant les inconforts potentiels liés à ces distorsions visuelles périphériques et aux effets de tangage.

Source de l’image : Visio-Net

 

Optimisation de l’Expérience Utilisateur (UX)

Les verres progressifs bien adaptés jouent un rôle essentiel dans l’optimisation de l’expérience utilisateur (UX) pour les presbytes sur écrans. En offrant une vision nette à toutes les distances sans nécessiter un changement fréquent entre plusieurs paires de lunettes, ces verres permettent une transition fluide entre les activités quotidiennes et l’utilisation d’appareils numériques. Cette continuité visuelle est particulièrement bénéfique pour les utilisateurs d’ordinateur, les amateurs de lecture sur tablettes, ou encore les utilisateurs réguliers de smartphones pour des tâches diverses.

L’aspect ergonomique est également crucial dans l’optimisation de l’UX. Les porteurs de verres progressifs doivent s’habituer à des zones de vision différentes pour la lecture et la vision de loin, tout en gardant une vision intermédiaire pour les écrans. Une posture adéquate et des réglages personnalisés sur les écrans sont donc nécessaires pour réduire la fatigue visuelle et maximiser le confort. 

En tant qu’UX Designer comment pouvons-nous aider les porteurs de verres progressifs ? 

Contraste et lisibilité

Assurez-vous d’avoir un contraste adéquat entre le texte et l’arrière-plan pour une lisibilité optimale. Évitez les combinaisons de couleurs qui peuvent être difficiles à distinguer pour les utilisateurs ayant des difficultés visuelles.

Taille et espacement du texte

Utilisez des tailles de police appropriées et un espacement suffisant entre les lignes et les paragraphes pour faciliter la lecture. Les utilisateurs avec des verres progressifs peuvent avoir besoin de textes plus grands ou d’espacements plus généreux pour une meilleure compréhension.

Hiérarchisation visuelle

Utilisez des éléments visuels tels que la taille, la couleur et le contraste pour créer une hiérarchie claire des informations. Mettez en évidence les éléments importants et assurez-vous qu’ils soient facilement repérables même dans les zones de vision périphérique.

Adaptabilité de l’interface

Concevez des interfaces responsives qui s’adaptent aux différentes tailles d’écrans et aux résolutions variables. Les utilisateurs doivent pouvoir interagir avec des écrans de tailles différentes.

Tests utilisateurs

Effectuez des tests utilisateurs avec des personnes portant des verres progressifs pour évaluer l’ergonomie de l’interface. Recueillez des retours d’expérience pour identifier les éventuels problèmes de lisibilité, de navigation ou d’interaction.

Options de personnalisation

Offrez des options de personnalisation telles que le choix de la taille du texte, des thèmes à contraste élevé ou des paramètres d’affichage pour répondre aux besoins spécifiques des porteurs de verres progressifs.

Guides et astuces contextuels

Intégrez des guides et des astuces contextuels pour aider les utilisateurs à naviguer dans l’interface, en particulier lorsqu’il s’agit de zones interactives ou de formulaires où une attention particulière est requise.

Intégration de technologies d’assistance

Intégrez ce type de solution permettra notamment de proposer des applications et des logiciels destinés à ajuster les paramètres d’affichage sur les écrans d’ordinateur et de smartphone. Il offre ainsi une meilleure lisibilité et un confort visuel accru pour les porteurs de verres progressifs. De plus, des dispositifs ergonomiques tels que des supports d’écran réglables en hauteur et en inclinaison peuvent contribuer à réduire la fatigue oculaire. Ils peuvent également favoriser une posture confortable lors de l’utilisation prolongée d’appareils numériques.

 

Conclusion

Les verres progressifs offrent une solution précieuse aux presbytes actifs qui travaillent devant des écrans. Cependant, leur efficacité dépend de l’adaptation et des ajustements ergonomiques appropriés. En intégrant les bonnes pratiques de conception d’interfaces pour les utilisateurs de verres progressifs et en collaborant régulièrement avec des professionnels de la vue, les porteurs de ces verres peuvent non seulement bénéficier d’une vision nette à toutes les distances, mais aussi d’une expérience visuelle confortable et optimale dans notre ère numérique en constante évolution. L’attention portée à ces détails contribue à améliorer la qualité de vie visuelle des utilisateurs, soulignant l’importance d’une conception inclusive et ergonomique dans le domaine de l’UX design.

 

 

Florianne Nollet, UX-UI designer consultante chez UX-Republic