Retour d’experience realité virtuelle

Nov 29, 2016
UX-REPUBLIC

Les membres de la fondation Creative Technology ont visité l’exposition Viva Tech Paris et ont testé plusieurs solutions de réalité virtuelle.

output_fvJ73b

Tilt brush

Tilt brush est un jeu de dessin basé sur une immersion totale en réalité virtuelle. Une sorte de light painting tres amélioré en 3D.

L’utilisateur est équipé d’un casque HTC Vive et de 2 manettes lui permettant de s’exprimer.

La première manette donne accès à un menu multifonction ou l’on choisit ses pinceaux, la palette de couleurs, les options de remplissage et autres. La seconde manette sert à peindre.

La prise en main demande un peu de temps. Le menu donne accès à beaucoup d’options, on peut donc s’y perdre facilement. L’expérience en vaut néanmoins largement le coup.

L’utilisateur commence a dessiner ce qu’il a en tête, en 3D. Enfin l’expérience commence…! Le plus impressionnant est de pouvoir se déplacer en 3D par rapport a son dessin.

Les possibilités deviennent vite infinies. La seule limite est l’imaginaire humain.

Cette application est très vite devenu plus qu’un jeu. Des designers et illustrateurs professionnels comme Glene Keane en ont fait un outils de création.

Nous avons d’ailleurs craqué pour ce jeu chez UX-Republic depuis notre acquisition du casque Htc Vive !

 

Les + :
  • Une des meilleures expériences immersives
  • Possibilités infinies
Les – :
  • Prise en main un peu compliquée

 

Leap motion

La société Leap motion travaille actuellement sur le projet Orion.

Le projet Orion permet aux personnes qui possèdent un Leap motion + un occulus Rift de contrôler les objets de la réalité virtuelle avec ses mains. Lors de la viva technologie, nous avons pu tester ce projet.

Voici nos retours sur ce projet :

Les + :
  • Une meilleure immersion grâce au leap motion. Plus de manettes, on manipule directement les objets à mains nues.
  • Une sensation de liberté
Les – :
  • Le Leap motion et le casque sont branchés à un ordinateur

Voir le projet Orion :

Pour télécharger Orion en version beta : https://developer.leapmotion.com/orion

PlayStation VR

Anciennement baptisé Project Morpheus et annoncé depuis 2014 par Sony, c’est le concurrent naturel de l’Oculus Rift et de l’HTC Vive.
Casque VR à destination du grand public, c’est le premier casque pour les consoles de jeux nouvelles génération (8ème). Fort d’un parc de machines (PlayStation 4) d’environs 40 millions d’unités, c’est probablement l’outil de VR qui a le plus grand potentiel.

Sony nous promet une expérience immersive dans la réalité virtuelle accessible et ludique pour le grand public.

Le kit se compose d’un PlayStation VR, d’une PlayStation Camera et d’un casque audio pour une immersion optimale. Le kit, vendu dès l’automne 2016 à 400€.
Le casque possède un écran OLED avec une résolution de 960×1080 pixels par oeil, un gyroscope 3 axes et un accéléromètre. Il se connecte à la PS4/unité de traitement via câbles HDMI et USB.

L’expérience qui dure 10 minutes environ permet une plongée dans une crevasse dans une cage de protection. 

Les +
  • Expérience est très immersive
  • Qualité de l’image
  • Restitution des mouvements de l’utilisateur (PlayStation Camera en plus des capteurs internes)
Les –
  • La sensation n’est que visuelle
  • Casque câblé qui limite la liberté de mouvement

 

Skylight

Skylight est une technologie VR qui à l’aide d’un Samsung Gear et d’un smartphone de regarder des films en 3D.

Skylight se veut immersif dans le film car nous ne voyons plus ce qui nous entoure: un casque isole des bruits ambiants. L’idée est bonne mais nous avons vécu une mauvaise expérience sur ce projet. En effet lors de la démonstration, les films en 3D ne passaient pas vraiment (nous avions eu l’impression de regarder un film classique), de plus l’écran était très petit ! Il y avait un fond noir qui comblait l’absence du film sur la totalité de l’écran.

Dwingle sur Htc vive

Le HTC Vive est l’un des casque les plus abouti que nous avons pu tester. A l’inverse de ses concurrents sur le marché, le casque est accompagné de deux contrôleurs pour pouvoir interagir avec l’environnement et de deux « stations de base » qui sont des capteurs de mouvements, il faut un espace de jeu de 3m2 environ.

Nous avons pu tester le jeu « dwingle », créé par XXII Creative, studio français. Le but de la démonstration était de trouver dans un atelier différentes pièces d’un robot et de le fabriquer.

IMG_20160702_115544 (1)

 

Après quelques secondes de réglages du casque pour avoir une image de bonne qualité, on se retrouve en totale immersion, on en oublie que l’on est en plein milieu d’un salon. Les contrôleurs de jeu permettent d’interagir avec les éléments du décor dans notre cas des tiroirs, des caisses, récupérer les pièces du mini robot et le construire.

Bien sur, il faut se déplacer pour atteindre ces différents éléments d’ou l’importance d’avoir une grande espace libre même si la zone de jeu reste délimité dans le casque par l’apparition d’une grille virtuelle lorsque l’on est au bord de la zone de jeu.

Lien vidéo :

En résumé :

Les + :
  • Très bonne immersion
  • L’interaction via les contrôleurs
Les – :
  • Le casque a énormement de cable
  • Il faut installer et être dans la zone des capteurs pour utiliser le casque

 

Antoine Duplouy, UX-Master @UXRepublic

UX-REPUBLIC est une agence spécialisée en conception centrée utilisateur. Nous sommes également centre de formation agréé. Retrouvez toutes nos formations en UX-DESIGN sur notre site training.ux-republic.com