GUIDE INDISPENSABLE DU TEST UTILISATEUR

Juil 02, 2019
Julie CAFFA

Si les tests utilisateurs sont une étape indispensabledu cycle de conception d’un service ou d’un produit, ils sont parfois (souvent) les grands oubliés du Digital.

Nous vous proposons un guide des bonnes ET des mauvaises pratiques.
Nos conseils vous permettront d’améliorer votre technique.

N’oubliez pas que la pratique du test utilisateur ne s’improvise pas.
N’hésitez pas à avoir recours à des UX Researcher, spécialisés dans les tests, ou alors formez-vous avec des experts de ces méthodes.

LES BONNES PRATIQUES 
DU TEST UTILISATEUR

“Ne cherchez pas les louanges. Cherchez la critique.”

Paul Arden, Creative Director, Saatchi & Saatchi

1] DÉVELOPPER DE L’EMPATHIE
Créer un contact avec l’interviewé et favoriser un maximum la  conversation

• – •

2 ] GARDER LE SILENCE
Laisser le participant s’exprimer sans lui couper la parole

• – •

3 ] RELANCER EN DIFFÉRÉ
Rebondir sur les propos de votre utilisateur ne se fait pas automatiquement dans l’instant.
Parfois, il est plus intéressant de laisser passer du temps (en gardant la relance en tête) afin d’y revenir ultérieurement dans l’interview.

• – •

4 ] PARAÎTRE SÉRIEUX
Garder une posture et une attitude distanciée afin de préserver le statut de l’interviewer.

• – •

5 ] AFFICHER UNE CERTAINE DISTANCE
Participe à la posture évoquée ci dessus.

• – •

6 ] PROVOQUER AVEC TACT
Pousser les interviewés dans leur retranchement et les placer face à leurs contradictions sans les brusquer ni les vexer.

• – •

7 ] CONTROLER LE TEMPS
Gérer le chronomètre. Votre montre est un élément capital, il faut en permanence surveiller le timing.

• – •

8 ] ÉVITER TOUTE FAMILIARITÉ
Mettre à l’aise ne veux pas dire être familier avec l’interviewé !

• – •

9 ] S’ADAPTER À LA CIBLE
Si le vouvoiement est de rigueur, il convient d’adapter le niveau de langage.
A titre d’exemple, avec une cible très jeune, il est préférable de tutoyer si vous souhaitez faire verbaliser les utilisateurs.

• – •

10 ] ADAPTER LE LIEU
En fonction des objectifs du test, il peut être intéressant de coller au plus proche du contexte d’usage réel. Aussi, cela impose parfois de sortir du laboratoire pour aller rencontrer les utilisateurs chez eux ou a minima dans des endroits moins formel qu’une salle de test où le dialogue et la conversation pourront être plus ouverts.

LES MAUVAISES PRATIQUES 
DU TEST UTILISATEUR

1 ] ÊTRE AMICAL
Comme expliqué précédemment, mettre à l’aise ne veux pas dire être « ami-ami »

• – •

2 ] ANTICIPER LES RÉPONSES
Il ne faut pas devancer les réponses alors que votre utilisateur est en train de parler. Laissez-lui le temps d’analyser la situation et de s’exprimer.

• – •

3 ] PRENDRE LA PAROLE POUR “ARGENT COMPTANT”
Les tests utilisateurs exigent un travail d’analyse des données afin d’obtenir un résultat significatif. Il faut donc traiter avec prudence les propos de vos utilisateurs.  

• – •

4 ] DONNER SON AVIS
Il est impératif de rester neutre sur le service ou le produit testé afin de ne pas influencer les participants.
Lors d’un test, il ne faut surtout pas laisser transparaître votre avis.

• – •

5 ] CENSURER
La parole des utilisateurs doit être enregistrée comme telle, même lorsque celle-ci est négative. Lors de l’analyse, il sera toujours temps de pondérer les contenus avec l’ensemble des tests.

• – •


La qualité de notre communication n’est pas déterminée par la qualité de nos paroles, mais par la qualité de notre compréhension.

– Andrew Grove, former CEO at Intel Corp

Pour conclure

Avec ce guide des bonnes et mauvaises pratiques, vous pourrez vous repérer dans votre propre mise en oeuvre des tests utilisateurs.

Et n’oubliez pas que les tests utilisateurs demandent une réelle expertise. S’ils paraissent accessibles, ils exigent de la rigueur, du savoir-faire et des techniques. N’hésitez pas à faire appel à des UX-Researchers ou à vous formez aux tests utilisateurs.

UX-REPUBLIC Centre de Formation Digitale est un centre de formation agréé.
Découvrez nos formations en Stratégie & Innovation, Design, Agile et Technologie.