UX CALENDAR – 15 décembre – Les 10 anecdotes UX pour briller en Meetup

Déc 15, 2017
Manon Campait

C’est bientôt les fêtes, alors voilà 10 faits intéressants, drôles ou inutiles dans notre petite galaxie UX pour briller en Meetup UX !

#1 – Wojciech Jastrzebowski

Impossible de le prononcer, mais vous devez connaître son nom ! Wojciech Jastrzebowski est considéré comme le fondateur du terme et du concept d’ergonomie.

Ingénieur et naturaliste polonais, il publie le premier “Précis d’Ergonomie” en 1857.

Il le définit en ces termes :

Par ce terme Ergonomie, dérivé du grec “Ergon” (travail) et “Nomos” (principe ou loi) nous désignons la science du travail qui est l’usage des forces et des facultés […] de l’homme.

#2 – La naissance d’Axure

Axure est le logiciel de prototypage qui ne laisse pas indifférent : on l’adore ou on le déteste ! Ce prodige est né en 2002. Conçu par Victor Hsu et Martin Smith, il est un de nos outils les plus précurseurs. Cependant, il se confronte aujourd’hui à de sérieux concurrents.

Pour l’anecdote, Victor et Martin travaillaient pour une start-up. Ils se sont retrouvés bloqués à plusieurs reprises par le cycle typique de développement de logiciel. L’impossibilité d’évaluer en équipe des solutions avant de les réaliser amenait à des produits finaux inefficaces ou pleins de compromis.
Ils ont donc lancé Axure avec pour objectif de créer un outil qui permettrait aux non-programmeurs de construire des prototypes interactifs documentés. Ses fonctionnalités ont permis de repenser le cycle de développement de logiciel :

  1. Construire un prototype pour tester des solutions et recueillir des commentaires.
  2. Itérer jusqu’à atteindre la bonne solution.
  3. Présenter le prototype pour aligner le développement.

#3 – Les chiffres de Don Norman

Nul UX designer ne peut ignorer ou avoir lu Don Norman. Si vous vous baladez sur son site, vous y trouverez près de 190 articles publié depuis 2004, soit une moyenne de 14 articles par an.
En parallèle, le site recense 12 livres publiés. Et, ceci sans compter les vidéos, interviews, conférences et autres activités avec Nielsen/Norman Group.

Don Norman aura 82 ans le 25 décembre prochain. Notre Père Noël tient toujours la forme !

#4 – La naissance de l’écran tactile

Le premier écran tactile est âgé de 45 ans ! En 1972, l’Université de l’Illinois et IBM ont conçu un système d’éducation assisté, nommé PLATO IV. Il s’agissait d’un écran plasma mono-point : l’utilisateur ne pouvait effectuer qu’une seule pression à la fois.

ll faudra attendre 1984 pour voir apparaître un système multipoint utilisant une surface tactile capacitive. C’est le système que nous retrouvons sur la majorité de nos écrans tactiles actuels et qui a complètement modifié nos interactions ainsi que nos comportements mobiles.

#5 – Une histoire de Post-it

On est UX designer ou on ne l’est pas : les post-it, chez nous, c’est sacré ! L’histoire des Post-it commence réellement en 1980 dans les laboratoires de 3M.

3M était à la recherche de nouveaux adhésifs, des adhésifs résistant. Un de leurs scientifiques, le Dr. Spencer Silver, fit la découverte d’un adhésif collant légèrement aux surfaces sans s’y coller réellement. Persuadé que cette découverte avait un intérêt, Silver en a parlé à ses collègues pendant des années sans en trouver une application.
C’est Art Fry, un autre scientifique qui, frustré par les marques pages tombant de son livre de chorale, eu une idée d’application. Il lui fallait des bout de papier collant légèrement aux pages sans les détériorer. En partenariat avec Silver, ils commencèrent à concevoir des marques-pages adhérents, puis naturellement écrivaient leurs notes dessus dans le bureau. En réalisant cela, ils comprirent tout le potentiel de ces notes adhésives.

On en trouve aujourd’hui par dizaines dans nos bureaux, de toutes les couleurs. Et si vous avez un atelier de co-conception à faire, calculez le bon nombre de post-it ! Ils sont par bloc de 45 ou 90 feuilles précisément.

#6 – Les touches manquantes du Macintosh 128K

Le clavier du Macintosh 128K ne comportait pas de flèches directionnelles. Il s’agissait d’une volonté de Steve Jobs. Le but était de forcer l’évolution de l’Expérience Utilisateur. En enlevant les flèches, les utilisateurs devaient se familiariser avec l’usage de la souris.

De plus, cette absence de commandes directionnelles a obligé les concepteurs et développeurs de logiciels à créer des interfaces graphiques ne répondant pas qu’aux lignes de commande. Un sacré pari, qui a payé lorsque l’on voit l’évolution de nos interfaces !

#7 – Le premier téléphone portable

premier_telephone

Le premier appel téléphonique au monde émis d’un portable date de 1973. Martin Cooper, un ingénieur de Motorola, a appelé une compagnie de télécommunication rival et les a informés qu’il parlait via un téléphone portable !

Avec toutes nos avancées technologiques, il est impressionnant de voir la différence entre un smartphone actuel et cette antiquité. Le téléphone Cooper pesait 1,1 kg et mesurait environ 22x12x44cm. Ce prototype permettait 30 minutes de télécommunications pour un temps de recharge de 10 heures. Pas très pratique pour se déplacer, mais c’était le début !

#8 – Azertyuiop

La disposition QWERTY, brevetée en 1878, a été conçue pour éviter les risques de blocages sur les machines à écrire mécaniques. Le principe était d’éloigner les lettres les plus utilisées en anglais pour éviter le blocage des tiges entre elles. La disposition AZERTY a répondu à la même problématique pour la langue française dans la fin du 19e siècle.

Même si une autre disposition fut proposée par Albert Navarre en 1907, la disposition ZHAY, impossible de changer. Les secrétaires étant déjà habitué au QWERTY et à l’AZERTY. Avec l’arrivée du numérique, les problèmes de tiges mécaniques bloquées ont disparu, et pourtant nous utilisons toujours le QWERTY et l’AZERTY comme clavier.

À la différence de nos voisins européens, les claviers français n’ont pas de normes figées. La disposition des lettres est la même, mais celle des caractères spéciaux varie d’un fabricant à l’autre. En 2015, le gouvernement émet la volonté de faire évoluer cette problématique avec l’aide d’AFNOR.

#9 – Lazlo et Gyorgy Biro

Vous ne les connaissez sans doute pas. Et pourtant, ils sont à l’origine d’un objet quotidien incontournable : le stylo à bille.

Présenté à la Foire Internationale de Budapest en 1931, ce modèle de stylo à bille était le plus viable jusqu’alors. En 1938, les frères Biro ont éprouvé leur concept avant de partir en Argentine en 1941 pour monter leur propre compagnie “Biro Pens”. En Europe, Marcel Bich achète le brevet des frères Biro en 1945, et lance ce qui sera son produit phare : le stylo Bic.

#10 – La gestuelle rétro de l’iPhone X

iphones

L’iPhone X fait couler beaucoup d’encre. Parmi ses innovations se trouvent l’appropriation d’une gestuelle pour naviguer sans aucun bouton. Sauf qu’il ne s’agit pas vraiment d’une innovation… Un téléphone nommé Palm Pre a été commercialisé en 2009 avec une gestuelle et des fonctionnalités similaires. Qualcomm – détenant la propriété intellectuelle de Palm – et Apple sont maintenant entrés dans une guerre complexe de redevances.

L’innovation n’a jamais été simple : l’invention appartient-elle à celui qui l’a découverte ou à celui qui l’applique et la répand ? On vous laisse juge !

TAKE AWAY

Si vous avez appris quelque(s) chose(s) avec cet article, mission accomplie ! Pour ma part, j’ai découvert les touches manquantes du Macintosh 128K, l’origine des post-it et re-découvert le nom de Wojciech Jastrzebowski en le rédigeant !

Manon Campait, UX-Evangelist @UXRepublic

UX-REPUBLIC est une agence spécialisée en conception centrée utilisateur. Nous sommes également centre de formation agréé. Retrouvez toutes nos formations en UX-DESIGN sur notre site training.ux-republic.com

No comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *