L’avenir de la User Experience passera par le BtoB

Oct 09, 2017
Sebastien Faure

Chaque jour nous vivons des expériences digitales de plus en plus poussées.
De Netflix à Citymapper, notre quotidien évolue grâce à un nombre croissant d’applications centrées sur nos besoins.
Chaque jour, également, nous traversons des gouffres expérentiels lorsque nous devons réserver une salle de réunion, poser une demande congés ou encore administrer des bases de données…

farzad-nazifi-71686

Nous faisons face à des outils complexes et peu ergonomiques. Ils engendrent pour les entreprises des coûts élevés pour former leurs collaborateurs. Ils participent d’une mauvaise expérience de travail et amènent à la création de la création de datas parallèles sur des outils tiers (Google Suite, Slack…) qui ne supportent pas les critères de sécurités en place au sein des grandes entreprises.

Nous sommes arrivés à un point de rupture où les entreprises doivent réinventer leurs outils. Ainsi Softbank investit 250 millions de Dollar dans Slack, Facebook développe Workplace… Les grands acteurs du digital participent de cette (r)évolution de l’UX vers le BtoB et le BtoE.

Jerry Cao, UX Content Strategist @UX Pin s’est intéressé à cette évolution de l’UX. Il nous présente ses conclusions dans un article publié sur Fastcodesign.com.
Dans la continuité des articles sur l’UX Revolution et l’accompagnement de M6 Web à l’Experience Design, nous vous partageons une traduction de cet article.

Bonne lecture…

La prochaine grande révolution UX prend forme au travail

L’UX transforme la nature même de notre travail. Découvrez sept informations clés tirées d’un nouveau rapport sur l’état des logiciels d’entreprise en 2017.

climate-kic-350836

Pensez à tous les produits mal conçus que vous avez utilisés au travail : les logiciels de notes de frais, les systèmes CRM obsolètes, les outils de gestion de base de données. Dans le monde des produits B2B, l’UX n’est généralement qu’une réflexion après coup. Mais la situation est en train d’évoluer.

L’UX Enterprise, le design au service de l’univers professionnel, connaît un véritable essor. Grâce à des start-up comme Gusto, Stripe et Slack nous sommes désormais en droit de s’attendre à ce que les produits pour entreprises soient utiles, utilisables et donnent satisfaction. Même de grands groupes comme IBM, GE (General Electrics) et Salesforce voient le design comme un avantage concurrentiel et embauchent des milliers de designers afin de réinventer leurs processus et leur culture.

Nous avons sondé 3 157 designers, développeurs et gestionnaires de produits pour savoir comment les produits business ont évolué et ce que l’avenir nous réserve. Quels sont les défis auxquels font face les équipes de produits ? Comment les équipes sont-elles structurées ? Les entreprises B2B sont-elles de plus en plus agiles ou sont-elles encore engoncées dans de vieux processus ? Voici sept informations clés à retenir.

UX DESIGN : ENCORE UNE NOUVEAUTÉ DANS LE SECTEUR B2B

Chez les entreprises de plus de 500 salariés, 35 % des répondants ont indiqué qu’un poste de concepteur UX à temps plein existe dans leur entreprise depuis moins de trois ans. Dans les entreprises de toutes tailles, 53 % des répondants ont indiqué qu’un poste UX existe depuis moins de trois ans.

Cela nous montre que l’UX design demeure une discipline nouvelle pour plus d’un tiers des grandes entreprises. 

Dans toute entreprise bien établie avec des processus ancrés et des paliers hiérarchiques, une nouvelle approche ne peut réussir qui si elle correspond à la culture en place ou si la culture est en évolution. Or, l’accompagnement au changement n’est pas chose facile.

UN DESIGN COHÉRENT : LE CHALLENGE N°1

Contrairement à l’ingénierie, le design est plus difficilement évolutif. Au fur et à mesure que les équipes grandissent, les processus de conception finissent par se rompre. À moins d’avoir des outils et des lignes directrices bien en place, chaque nouveau designer peut introduire de nouvelles incohérences dans le produit : de légères modifications de couleurs, de polices de caractères, voire de schémas de conception.

Ajoutez à cela la complexité des entreprises B2B ! Il n’est pas surprenant que 59 % des répondants aient déclaré que le maintien de la cohérence du design constitue leur plus grand challenge.

Pour éliminer les incohérences et améliorer l’évolutivité, de nombreuses entreprises se tournent vers des design systems comme solution à long terme. Popularisés par des entreprises comme Salesforce, Microsoft, Intuit et d’autres, les design systems prescrivent des normes pour le développement de produits et l’ensemble des éléments de conception et de code :

  • Lignes directrices
    Principes de conception, conventions de code et directives éditoriales
  • Codes visuels
    Palettes de couleurs, échelles typographiques, définitions de grille, icônes, etc.
  • Modèles d’interface – Design et code pour répéter des modèles dans un produit (p. ex. mises en page, formulaires, boutons, etc.)
  • Gestion et entretien – Qui peut apporter des modifications au système de conception et mode d’approbation des changements.

 

OBTENIR UN GO DE LA HIÉRARCHIE RESTE ENCORE DIFFICILE DANS LES GRANDES ENTREPRISES 

Il existe une corrélation nette entre la taille de l’entreprise et le degré d’adhésion des dirigeants. Dans les entreprises de 1 à 25 salariés, 27 % ont déclaré qu’obtenir le feu vert de la hiérarchie constituait un défi. Chez les entreprises de plus de 1 000 salariés, le chiffre est quasiment le double, à 48 %.

Ce n’est pas surprenant : les grandes entreprises sont plus ancrées dans des processus anciens, d’où la difficulté d’instiller de nouvelles façons de penser. Les designers ont plus de difficulté à prouver le ROI (retour sur investissement) de leur travail, ce qui rend plus difficile la modification des processus pour des améliorations à long terme.

DES ENTREPRISES B2B DE PLUS EN PLUS AGILE

Il est encourageant de voir que le développement en cascade est en passe de disparaître. Plutôt que de définir l’ensemble des exigences à l’avance et d’effectuer le travail en phases, de plus en plus d’équipes suivent un processus agile où les exigences sont régulièrement revues. Le travail se fait par itérations plus petites : les « sprints ». Le résultat de chaque sprint est testé auprès d’utilisateurs finaux (ndlr, Guerilla Testing, par exemple).

À mesure que les processus deviennent plus agiles, ils sont également plus collaboratifs.  Cela permet ainsi d’améliorer l’adhésion à long terme, vu que plus de parties prenantes du projet sont impliquées.

 

DESIGN SYSTEMS : UNE CLÉ POUR L’ÉVOLUTIVITÉ DE L’UX AU SEIN DES GRANDES ENTREPRISES

La nature itérative de l’agilité nécessite de nouveaux types d’outils pour les designers et les développeurs. Pour garder la cadence, les équipes ont besoin d’outils qui peuvent les aider à collaborer et à fournir un travail cohérent.

Étant donné que la cohérence du design constitue le principal défi, il est logique que 69 % des répondants aient déclaré que leur entreprise possède un Design system ou qu’elle soit en train de s’en constituer un. Les éléments fournis par un système de design font du développement de produits un exercice de type Lego, ce qui minimise les incohérences et améliore l’évolutivité.

L’AUTO-FORMATION EST PRIVILÉGIÉE PARMI LES DESIGNERS B2B

Plus de 65 % des répondants indiquent apprendre leurs compétences de design par eux-mêmes. Ce pourcentage représente le nombre de personnes n’ayant pas de formation officielle en design ainsi que celles qui ont une formation officielle et qui continuent d’apprendre par elles-mêmes.

Ce taux élevé d’auto-formation s’explique peut-être par une quantité encore limitée de programmes UX officiels. Selon UX Mastery, seules 132 universités dans le monde proposent un cursus de quatre ans lié à l’UX.

Cette pénurie pourrait amener des personnes souhaitant devenir UX Designer à étudier dans un domaine connexe (comme la psychologie ou l’anthropologie) tout en se forgeant une expérience par du travail en freelance. (ndlr. UX Republic propose des formations en UX Design)

alesia-kazantceva-283291

DES PERSPECTIVES PROMETTEUSES DANS LE B2B

Malgré les challenges à relever, l’avenir semble assuré pour les designers dans les entreprises B2B.(…)

À mesure que l’UX se propage au sein des grandes entreprises, les équipes traversent des crises de croissance liées à l’approche du design et des processus agiles.

  • La cohérence de la conception, les tests d’utilisabilité et des exigences claires restent des problématiques pressantes pour la majorité des répondants.
  • Le ratio designers/développeur diminue à mesure que la taille de l’entreprise augmente.
  • Plus de la moitié des répondants ont indiqué qu’un poste UX à plein temps a été créé au cours des trois dernières années.

De leur côté, les équipes produit s’adaptent rapidement à l’adoption par les entreprises de méthodes et d’outils collaboratifs. Près de 70 % des répondants déclarent utiliser un system design et plus de 90 % suivent un processus agile.

Pour conclure

Les entreprises se confrontent également à une réalité : les utilisateurs professionnels s’attendent à la même qualité d’expérience que pour les produits grand public. La transformation ne se fera pas du jour au lendemain, mais l’avenir semble prometteur. L’UX est en train de devenir une compétence fondamentale pour les entreprises, tout comme les processus et les plateformes qui permettent le développement de produits collaboratifs.

Téléchargement

Le rapport d’UX Pin est disponible ici : 2017-2018 Enterprise UX.

Mise en contexte : Sébastien Faure, UX Content Manager @UX Republic @sebfaureUX / Traduction : Eric Bossin

UX-REPUBLIC est une agence spécialisée en conception centrée utilisateur. Nous sommes également centre de formation agréé. Retrouvez toutes nos formations en UX-DESIGN sur notre site training.ux-republic.com

No comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *