Être Designer consultant : attentes VS réalité

Nov 12, 2018
UX-REPUBLIC

Ce que ça veut vraiment dire d’exercer en tant que consultant

C’est après avoir lu l’article original de Vinicius Vieira – Designer chez Concrete(s)Being a design consultant : objective and expectation, que nous avons décidé de vous en proposer la traduction. Parce que nous savons qu’être consultant en Expérience Utilisateur requiert des compétences particulières, en voici un retour d’expérience. Bonne lecture !

atelier design thinking
La nécessité de connecter les enjeux business aux besoins des utilisateurs afin de concevoir des expériences de qualité pour de potentiels utilisateurs et clients, a permis de mettre en lumière la vraie valeur du design au sein des entreprises.

Cela peut notamment expliquer l’accroissement de postes de designers (UX, UI, Product…) à pourvoir en interne chez les entreprises ces derniers temps. Le potentiel, aussi grand soit-il d’un produit ou d’un service ne peut pas toujours se réaliser seul : c’est à ce moment que les consultants entrent en jeu.

Jusqu’à présent, l’ensemble de mon expérience professionnelle regroupait mon activité de Designer freelance pour des clients basés au Brésil, aux États-Unis et au Canada – mais également en tant que Product Designer pour des petits et grands cabinets tech en Amérique du Sud. Travailler pour différents comptes m’a donné l’opportunité de rencontrer, d’interroger et d’apprendre des difficultés et des expériences spécifiques à chaque projet.

Mon objectif à travers cet article est d’échanger sur les bénéfices et les challenges relevés par le métier de Designer consultant.

#1 Vous ferez face à des problèmes différents, chaque jour

faire face à différents problèmes

Je pense que c’est l’élément le plus structurant de la profession.

Parce que votre mission s’étend sur une période définie, vous devez être en capacité de savoir à quel moment vous allez terminer et livrer votre projet.

Mais pour y parvenir, il vous faut prendre en compte que vous évoluerez avec des clients différents. Vous serez confronté à une grande variété de situations et de problématiques business qui n’attendront que vous pour être résolues ; c’est ce qui vous fera monter en compétences à la fois sur l’aspect professionnel et personnel.

Vous serez continuellement au contact de nouvelles personnes dans votre conduite de projet. À mon sens, cette adaptabilité relationnelle est devenue une compétence indispensable. Tout le monde est différent, a différentes manières de voir, de comprendre et de faire les choses, tout comme vous. Et d’après les lead et head designers que je connais, trouver un candidat qui sache faire preuve de souplesse et d’adaptabilité pendant ses journées de travail a toujours été un challenge ! Donc soyez prêts 😉

#2 Développez vos compétences en communication

vos skills en communication

Être chez le client, ça signifie : assister aux réunions, écrire des mails et des messages sur Slack, quand il ne s’agit pas d’appeler les parties-prenantes sur Skype (ou autre). Votre abilité à identifier les moments d’écoute et de parole aura un réel impact sur les interactions quotidiennes entre votre équipe et votre client.

Une fois, j’ai lu un tweet qui disait que si vous vouliez avoir une promotion, vous deviez être un excellent rédacteur. L’auteur de ce tweet parlait en fait du talent à rédiger parfaitement des emails et tout autre message écrit. Vous devriez développer votre capacité à être objectif, direct et compréhensible dans la rédaction de vos messages.

Autre chose importante, les membres de votre équipe (votre client compris) ont besoin de savoir ce que vous faites : ce que vous avez fait et ce qui est prévu d’être fait sur le projet. Il est essentiel d’être transparent sur votre workflow pour délivrer vos livrables dans les meilleures conditions.

#3 Vous devez être une licorne du design

Parce que vous serez confrontés à tous types de problématiques relatives au design, aux technologies et au business, vous devez être à l’aise avec l’idée de porter plusieurs casquettes. Vous pourriez intervenir sur un projet de streaming pour une application iOS et juste après, enchaîner sur un site web B2B spécialisé dans la finance. Par exemple, quand la recherche utilisateur pour une application de streaming vidéo aurait besoin d’un journal de bord avec des adolescents, un site B2B orienté finance irait plutôt vers des interviews et des tests auprès de directeurs financiers.

La diversité des obstacles qui accompagnent ces changements de mission peuvent intervenir une, deux voire trois fois par an. C’est votre adaptabilité qui sera déterminante dans ce contexte.

On pourrait vous demander de délivrer une spécification pour un développeur un jour, de gérer les appels avec un client mécontent celui d’après, tout comme vous pourriez poursuivre sur une réunion avec les parties-prenantes du projet le surlendemain. Selon votre mission et le client, tout ça pourrait même arriver en même temps.

#4 Vous avez une vision différente du produit/service

deux visions différentes

Un des aspects majeurs dans le métier de designer consultant reste votre vision du projet. Elle se distingue de celle de votre client, notamment sur les problématiques design. La plupart du temps, les entreprises ont besoin d’un consultant parce qu’elles n’arrivent pas à comprendre ou résoudre un problème elles-mêmes; elles ont besoin d’être guidées.

Esprit de collaboration

La qualité des interactions avec votre équipe et l’ensemble des parties prenantes aura un impact déterminant sur vos livrables et comment le client percevra votre valeur ajoutée au sein de leurs effectifs. Peut-être que si vous collaborez avec un client qui n’a pas encore vraiment saisi les enjeux du design (désolé, mais c’est la vérité et ça arrive), il est également de votre devoir d’évangéliser sur le rôle stratégique des designers ainsi que sur l’importance clé qu’un design peut avoir dans la résolution d’un problème.

Pragmatisme

Votre capacité à reconnaître ce qui peut être fait et ce qui ne peut l’être, la manière dont vous le ferez et les bénéfices réels de chaque solution proposée aidera votre équipe et votre client à produire les meilleurs livrables.

TAKE AWAY

Comme vous pouvez le voir, exercer en tant que designer consultant peut requérir une approche sensiblement différente de celle d’un designer dédié à un seul produit/service. Cela demande quelques compétences que vous n’avez peut-être pas encore développé, mais la question que j’aimerais vous poser est : que préférez-vous ? N’hésitez pas à partager vos expériences : consultant, freelance ou corporate.

Traduction & Mise en contexte : Phonesavane Soulivong, Responsable Communication @UX-Republic
Source : Being a design consultant : objective and expectation, Vinicius Vieira – Designer @Concrete(s)